Informations

L'organisation est différente dans chaque réseau de MCS.

Vous trouverez ci-dessous quelques modalités du dispositif MCS de Lozère.

Comment devenir MCS en Lozère ?

Le médecin doit se rapprocher de l'ALUMPS et :

  • soit justifier d'une formation à l'urgence/MCS (CESU, DU, DESC) qui devra être validée par l'Hôpital Lozère (SAMU/CESU)
  • soit s'inscrire à la formation initiale dispensée par le CESU 30 (dates et modalités à demander à l'ALUMPS).

La formation initiale terminée ou le diplôme avéré, l'ALUMPS fera signer au médecin un contrat (disponible à la demande) avec l'Hôpital Lozère et lui remettra son équipement (sac et matériel).

La formation continue se déroule plusieurs fois par an. 

Modalité de déclenchement

Le MCS est déclenché à toutes heures par le SAMU 48. Il peut demander à ne pas être dérangé à certaines périodes (jour fixe, congés, ...).

Intervention

Pendant l'intervention, le MCS est en lien avec le SAMU.
Après l'intervention, le MCS transmet à ALUMPS sa fiche d'intervention et son bon de commande en médicaments et produits de santé. ALUMPS fait l'intermédiaire avec la Pharmacie de l'Hôpital afin que le MCS reçoive sa commande.

Indemnisations

L'ALUMPS fait l'intermédiaire entre le MCS et l'Hôpital concernant l'indemnisation.

  • Dès lors qu'ALUMPS a reçu la fiche d'intervention du MCS et celle du SAMU, un dossier complet d'intervention MCS est établi et le paiement de l'intervention est demandé à l'Hôpital (environ une fois par trimestre). Le forfait de l'intervention MCS est de 150,00 € pour les actes et les frais kilométriques.
  • Pour les formations, effectuées en Lozère ou non (par exemple avec le CESU 30), dès lors qu'ALUMPS est au courant et dispose de l'attestation de formation, le paiement des heures passées en formation est demandé à l'Hôpital. La formation est indemnisée à hauteur de 15 C pour 8 heures de présence.

Pourquoi ce dispositif en Lozère ?

"Sur le territoire de la Lozère, l’analyse des temps d’accès, compte tenu de l’organisation hospitalière pour la prise en charge des urgences, fait apparaître plusieurs zones qui n’obéissent pas à l’exigence du pacte territoire santé. Afin de répondre à cette problématique, un dispositif de Médecins Correspondants du SAMU (MCS), définis comme des médecins volontaires qui assurent, sur demande de la régulation médicale du SAMU, la prise en charge des urgences pré hospitalières nécessitant l’intervention concomitante d’un SMUR, est envisagé. Une convention (ARS/Hôpital/ALUMPS) décrit les modalités opérationnelles locales du dispositif de médecins correspondants du SAMU. Ce dispositif fait intervenir à la demande de la régulation médicale du SAMU, un MCS formé à l’urgence et volontaire pour participer à la fonction d’Aide Médicale Urgente (AMU), dans l’attente de l’arrivée d’un SMUR dans des territoires où le délai d’accès à des soins urgents est supérieur à 30 minutes et où l’intervention du MCS constitue un gain de temps et de chance pour le patient." ARS Occitanie